Traductions de cette page:

Eléments de réflexion pour un projet de développement d’un programme d’aide humanitaire au Cameroun

(ces éléments de réflexions peuvent être modifiés par les personnes autorisées)

I. Introduction

  • Motivations personnelles

L'aide humanitaire au niveau de la santé est un engagement personnel pour permettre une amélioration des conditions de vie à une population dans le besoin par manque de moyens et de structures leur permettant d'être en bonne santé.lire la suite

II. Cadre général

1. Situation géographique

Au creux du golfe de Guinée, le Cameroun fait la jonction entre l’Afrique centrale et l’Afrique occidentale.
Sa situation géographique explique la variété de ses paysages, climats et populations qui lui vaut l’appellation d’”Afrique en miniature”lire la suite

2. Situation actuelle

  • Situation économique

Riche en hydrocarbures dans les années 70, le Cameroun doit aujourd’hui diversifier et consolider ses autres ressourceslire la suite
* Situation politique

Dans un pays marqué par un bilinguisme (français et anglais) et une grande diversité, géographique, ethnique (225 ethnies) et religieuselire la suite

  • Situation sanitaire

L’étude de la pauvreté est généralement faite sur le plan monétaire à partir du revenu des ménages. Dans le cadre de la Deuxième Enquête Camerounaise Auprès des Ménages (ECAM II)lire la suite

III. La coopération française

Le Cameroun a atteint le Point d’achèvement de l’initiative PPTE le 28 avril 2006.lire la suite

IV. Localisation du projet

1. Géographie
carte de Lokoti

2. Démographie
Lokoti se situe dans la région de l’Adamaoua (région située entre le Nord et le Centre), dont la capitale est Ngaoundére (190 km au nord de Lokoti).
Cette région est localisée sur un plateau d’altitude (1000m).
C’est une ville d’environ 5000 habitants avec une circonscription de 15000 habitants.
La principale activité de cette localité est l'agriculture : élevage de bétails, culture de manioc et de maïs.

3. Eléments sanitaires
Sur Lokoti, il n’y a pas d’hôpital mais un dispensaire d'état prenant en charge toute la population du secteur. Il existait, il y a quelques années, un hôpital à Lokoti qui a été construit par les Américains. D’après la population, cet hôpital était très bien équipé mais nous n’avons pas pu avoir d’autres éléments. Cet hôpital aurait été détruit par le feu de brousse et actuellement il ne reste que les murs.

4. Les acteurs
Ce dispensaire est dirigé par un infirmier et trois aides qui ont la fonction d’aides soignants. Il y a un médecin qui exerce Meiganga (30 Km de Lokoti) et qui vient une fois tous les deux mois à Lokoti.

5. Les moyens sanitaires existants

  • Il existe un stock de médicaments fourni par une coopérative régionale, dont vous trouverez la liste sur le site web. Ce stock est largement insuffisant pour les besoins de la population car l'approvisionnement est trés aléatoire.
  • Le matériel médical est trés usagé ou manquant. Vous trouverez sur le site les besoins en matériels.

V. Développement souhaitable du projet

1. Les acteurs
a) En France
Une association sera chargée de récolter des fonds et du matériel. Elle aura également pour rôle de monter des actions en coordination avec les responsables locaux de l'association camerounaise. Elle comprendra tous les donateurs et les bonnes volontés qui voudront agir sur Lokoti.
b) Sur le terrain au Cameroun
La population devra créer une association qui sera le partenaire de l'association française.

2. La mise en place de la coopération
Cette mise en place passe d’abord par une aide pour la création d’une association à Lokoti, puis par une analyse avec celle-ci des besoins sanitaires et des objectifs à se fixer sur le court, moyen et long terme.

3. Objectifs immédiats

a) Evaluation des besoins
Nous avons déjà fait une première évaluation sommaire cette année mais il est nécessaire de compléter celle-ci par une évaluation plus détaillée.
Le fait d’avoir des contacts sur place, va nous faciliter la tâche.
Nous allons effectuer une deuxième évaluation fin novembre 2007, afin de définir les besoins, les attentes, les moyens et la logistique.

b) Création de deux associations
L'association camerounaise a été crée en septembre 2007; elle est composée de membres de la communauté de Lokoti.
L'association française a été crée en novembre 2007. La parution au journal officiel date du 15 novembre 2007. Cette association a élu un bureau composé d'un président, d'un vice-président, d'un secrétaire, d'un trésorier et de deux administarteurs.

c) L’équipement de base
Notre action va se porter principalement sur le côté sanitaire mais en englobant, également, toutes les actions annexes qui pourraient améliorer la santé dans cette commune (éducation, gestion de l'eau, nutrition,etc.).
La collecte de matériels est un temps important de l'association car les besoins sont importants dans cette locatlité. Pour cela, nous avons établi une liste de matériels nécessaires et indispensables avec la coopération des professionnels de santé de la localité. Vous trouverez cette lite dans la page : “besoins”.

e) Les moyens humains
Nous avons besoin de bénévoles pour faire vivre l'association, pour la faire connaitre et pour recueillir des fonds.
Pour pouvoir agir éfficacement, il faut que des professionnels de santé et des techniciens puissent se déplacer sur le terrain afin de réaliser des actions curatives, préventives et techniques, en collaboration avec les professionnels du terrain.
La logistique est un point important du programme car l'acheminement du matériel est assez problématique du fait de l'éloignement de la commune d'un aéroport et d'un port. Il faut transporter les marchandises soit par voie maritime soit par voie aérienne, en fonction du volume et/ou du poids. Ensuite, il faut faire un transfert, vers la commune, sur une distance moyenne de 400 km dont les 2/3 sont de la piste.

f) L’éducation sanitaire et la prévention
Le développement sanitaire de cette communauté passe par une aide matérielle, logistique et ponctuelle. Mais, pour pouvoir améliorer les conditions sanitaires de cette localité, il faut également s'appuyer sur un programme de prévention et d'éducation sanitaire en collaboration avec les structures camerounaises et notamment le chef de district : le docteur Pierre Saa Fotso, diplomé de santé publique.
Au niveau préventif, nous envisageons également d'aider la commune pour améliorer l'hygiène par une aide logistique sur l'eau potable, sur l'éducation des enfants et sur l'alimentation.

g) La communication
Le développement de ce projet passe par une étape de communication pour faire connaitre nos actions et obtenir des fonds. Ce site est le point central du projet pour informer le public, montrer nos réalisations et nos actions.
Nous avons créé une liste de diffusion qui informera, par mail, les adhérents de l'association de façon plus détaillée et qui permettra à ceux-ci de participer à la vie de l'association.
Les communications ne sont pas faciles avec le Cameroun du fait du coût des appels téléphoniques, mais nous pouvons communiquer par mail avec le président de l'association camerounaise, M. Samuel Godanga.
Un projet de télémédecine pourrait être mis en place ultérieuremnt, en fonction des moyens humains et financiers.

h) Les moyens financiers
La recherche de fonds nécessite la mobilisation des membres de l'association. Cette recherche s'orientera sur les dons, les manifestations et les demandes de subventions publiques et privées.

VI. Les priorités

a) Les contacts incontournables :

• Le Ministère de la santé au Cameroun:
Les relations avec l'Etat camerounais et notamment avec le Ministère de la Santé doivent être bonnes pour rentrer en concordance avec la politique de santé de cet état.
D'autre part, il est indispensable de se faire connaitre en tant qu'ONg à vocation humanitaire pour l'aide au développement de la santé sur le secteur de la circonscrition de Lokoti.
Nos objectifs, à ce niveau, sont d'être intégré dans la lsite des ONG au Cameroun et de nous mettre en relation avec les délégués départementaux et régionaux de l'Adamaoua.

• Les structures de soins :
Il est indispensable de connaitre les autres structures environantes de la circonscription de Lokoti pour apréhender la filière de soins et améliorer la coordination des acteurs de la santé.
L'hôpital le plus proche (40 Km) est celui de Meiganga. C'est là-même que se situe le médecin chef délégué départemental à la santé. Notre projet devra se faire en collaboration avec ce secteur d'activité et avec leur aide.
Notre projet comporte un volet formation des professionnels de santé et pour cela nous devrons élargir le périmètre de notre action pour avoir une cohésion élargie sur l'environnement de Lokoti.
L'hôpital de Meiganga a deux médecins généralistes et un médecin obstétricien. il possède également une structure d'hospitalisation qui mériterait d'être améliorée. Notre objectif sera d'aider cet hôpital, dans la mesure de nos possibilités, afin d'améliorer l'accueil des malades de Lokoti et d'espérer une aide professionnelle de cet hôpital.

• Les bénévoles :
Notre projet de développement de la santé sur Lokoti doit aboutir à une autonomie de fonctionnement de l'association camerounaise.
Pour cela, il est indispensable de former les membres de l'association camerounaise au fonctionnement d'une association et de les aider à programmer des actions impulsées par eux-mêmes.

• Le chef de la communauté (le Lamidot) et les autorités locales:
Il faudra se rapprocher des autorités locales et notamment du Lamido qui le chef du village, détenant beaucoup de pouvoirs.
Ce rapprochement est important pour obtenir l'accord de ces autorités et leur collaboration.

• Les autres ONG :
Il existe d'autres ONG qui s'occupent de la région : l'UNICEF, l'UNHCR, le Croissant Rouge, Première Urgence.
Nous devons rentrer en contact avec ces organisations pour permettre une synergie de nos actions et éviter des doublons d'actions.

VIII. Conclusion

Notre programme est vaste et l'ampleur de la tâche ne doit pas nous faire peur car il y a une attente importante sur le terrain. Il est important de ne pas décevoir cet espoir.
Nos amis de l'association camerounaise vous font savoir que notre projet sera soutenu par toute la population de ce village et que notre collaboration sera peut être semer d'embûches mais l'amitié qui en naitra, restera écrite pour toujours sur le sol rouge de ce coin d'Afrique.

projet.txt · Dernière modification: 2009/12/11 20:17 par xdegaye
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed